Bienvenue,

 

Cette page Internet est la vôtre,

Elle nous permettra ensemble, de continuer ce lien si précieux, du local au national.

 

René-Paul SAVARY

-ACTUALITÉ-

Communiqué de Séance - 23.07.2020

Jeudi 23 juillet 2020, le Sénat a définitivement adopté, par 241 voix pour et 92 voix pour (voir les résultats du scrutin public) le troisième projet de loi de finances rectificative pour 2020 dans la rédaction résultant du texte élaboré par la commission mixte paritaire (CMP).

 

Ce projet de loi vise à adapter les réponses d’urgence à la crise sanitaire et à soutenir les personnes et les secteurs d’activité les plus touchés par cette dernière.

Outre des améliorations techniques et de sécurisation juridique, plusieurs apports du Sénat sont conservés dans le texte de la CMP, tels qu’adoptés en première lecture ou en retenant un texte de compromis.

Des solutions ont été trouvées pour deux des principales réserves du Sénat sur le texte du Gouvernement :

- afin de renforcer le soutien aux entreprises les plus fragilisées, le dispositif de remises de dettes prévu à l’article 18 est ainsi étendu à l’ensemble des entreprises de moins de 250 salariés qui auraient perdu plus de 50 % de leur chiffre d’affaires ;

- la compensation des pertes de recettes des collectivités territoriales et de leurs groupements a été sensiblement améliorée, avec notamment la conservation de la clause de « retour à bonne fortune », introduite par le Sénat. Cette clause prévoit que les départements ne seront tenus de procéder au remboursement des avances perçues qu’à compter de l’année suivant le retour d’un produit de droits de mutation à titre onéreux au moins équivalent à celui de l’année 2019 (article 7).

Concernant Île-de-France Mobilités, la commission mixte paritaire a retenu la modification, introduite par le Sénat, des paramètres de calcul de la compensation octroyée, en prévoyant de tenir compte des hausses de taux intervenues entre 2017 et 2019 pour le financement du Pass navigo unique.

La commission mixte paritaire a également conservé d’importantes hausses de crédits, votées par le Sénat à l’initiative du Gouvernement, en particulier pour le renouvellement du parc automobile de la police et de la gendarmerie nationales, l’augmentation des moyens des CROUS ‑ notamment pour financer la diminution du ticket restaurant des étudiants boursiers ‑, ainsi que l’amélioration des moyens consacrés à l’investissement industriel.

Enfin, la commission mixte paritaire a retenu plusieurs dispositifs introduits ou modifiés substantiellement à l’initiative du Sénat, avec en particulier :

- l’inclusion des occupants du domaine public des établissements publics de santé dans l’annulation partielle des redevances domaniales, avec compensation par l’État (article 1er) ;

- l’amélioration du crédit d’impôt pour un premier abonnement à un journal, périodique ou service de presse en ligne, avec la suppression de la condition de revenu et du plafond de 50 euros, contre un taux ramené à 30 % (article 2 A) ;

- la reprise des dispositions, telles que votées par le Sénat et l’Assemblée nationale, de la proposition de loi de Dominique Vérien, sénatrice, concernant l’élargissement du champ d’application du label de la Fondation du patrimoine (article 2 ter) ;

- l’extension jusqu’au 31 décembre 2020 du délai dont disposeront les travailleurs indépendants pour demander le déblocage exceptionnel de leur épargne retraite (article 4) ;

- l’extension de l’exonération temporaire de 100 000 euros de droits de mutation à titre gratuit applicable aux donations sous condition de remploi aux travaux de rénovation énergétique et à la construction de la résidence principale, en contrepartie de l’introduction de clauses « anti-abus » (article 4 nonies) ;

- la hausse de l’enveloppe du plan « France Très haut » débit de 30 millions d’euros (article 9) ;

- la prise en compte de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), au même titre que la stratégie nationale bas-carbone (SNBC) de réponse à la crise de l’État actionnaire (article 17 quater E) ;

- la prolongation du crédit d’impôt pour l’investissement en Corse (CIIC) jusqu’au 31 décembre 2023 (article 18 ter) ;

- l’extension de l’aide exceptionnelle aux entreprises pour le recrutement d’apprentis (article 27).

Please reload

PROPOSITION DE LOI
Proposition de loi n° 408, tendant au versement de certaines prestations sociales sous forme d'un titre spécial de paiement.
(Cliquez sur l'image pour télécharger le document)
En voir plus
RAPPORT N°749
Réforme des retraites : le défi des fins de carrière
(Cliquez sur l'image pour télécharger le document)
En voir plus
Pour vous rendre sur le site Sénat Junior, cliquez sur l'image

Téléphone :
 
01.42.34.20.00

© 2015-2020

ASBTN


 

Suivez mon activité

  • facebook
  • Twitter Clean
  • logo_nossenateurs